Réussir Créateurs
Retour

Comment Jen Kwok a intégré la créativité dans son parcours professionnel

Crédit photo : Justin Hoch

La créativité a toujours été au cœur de l'identité de l'écrivaine, musicienne et actrice sino-américaine Jen Kwok. De sa carrière face caméra à la réalisation de ses propres morceaux et podcasts, elle crée un espace, invite à la conversation et encourage la représentation à travers son travail. En tirant pleinement parti de sa présence en ligne pour tisser des liens avec ses abonnés sur diverses plateformes, Jen est parvenue à réunir un public fidèle au fil des ans.

Elle s'est récemment entretenue avec Squarespace au sujet de la place qu'occupe l'activisme et le plaidoyer dans ses projets créatifs, de l'importance de la représentation en tant que femme asiatique et de la façon dont elle stimule l'engagement de sa communauté en ligne.

Squarespace : Vous êtes actrice de la réussite de votre carrière de musicienne et d'écrivaine. Qu'est-ce qui vous a incité à poursuivre dans cette voie ?

Jen Kwok : En grandissant, je me suis toujours sentie à part en raison de mes origines asiatiques, mais j'ai rapidement découvert que l'humour et l'art me permettaient de me sentir connectée aux autres et à moi-même. Je ne me sentais vraiment moi-même que quand j'écrivais seule dans ma chambre ou que je répétais sur scène, et c'est encore le cas aujourd'hui. Après un bref passage dans le monde des affaires, je me suis rendu compte que la seule manière d'exploiter pleinement mon potentiel et de ne pas avoir de regrets était d'accepter pleinement ma nature créative. Pour faire simple, choisir une carrière créative est ma façon à moi d'accepter qui je suis, de prendre le contrôle de ma vie et de suivre mon propre chemin. Mes origines asiatiques n'ont fait que renforcer mon envie de poursuivre dans cette voie. Il n'y a rien de plus exaltant que de trouver son propre chemin, malgré ce qu'en pensent les autres. Le manque de modèles dans ma jeunesse me pousse également à dire tout haut ce que d'autres pensent tout bas et à parler de sujets qui sont passés sous silence. Ma carrière est l'occasion pour moi de contribuer à un monde meilleur. Je pense donc que la possibilité que j'ai de créer des choses à ma façon et de les partager avec d'autres individus est ce qui définit mon succès. 

SQSP : Comment êtes-vous parvenue à créer une plateforme qui vous permet de communiquer et de développer votre audience ?

JK : J'ai commencé à me produire à l'époque où YouTube devenait de plus en plus populaire et mes premiers clips m'ont permis de décrocher des tournées dans les universités du pays et des performances en direct à New York. J'ai ensuite décidé de partager mon travail sur Twitter, Instagram et Facebook qui sont des plateformes que j'utilise également pour parler ouvertement et honnêtement des choses qui me tiennent à cœur, qu'il s'agisse de représentation, de santé mentale, de plats traditionnels chinois ou de justice sociale. Le plus gratifiant sur les réseaux sociaux n'est pas le nombre de mentions « J'aime » ou de partages ; ce sont les liens durables que l'on tisse. C'est en partageant des histoires et des idées avec d'autres artistes, écrivains ou abonnés que l'on parvient à créer un réel changement. Personnellement, je considère ces plateformes comme un point de départ pour lancer des conversations et inspirer les internautes à passer à l'action dans la vie réelle. C'est ce que j'apprécie chez les gens que je suis et c'est également ce que je m'efforce de faire. Il s'agit d'un dialogue à double sens plutôt qu'une relation à sens unique entre un artiste et ses abonnés.

SQSP : Vous êtes musicienne, actrice et enregistrez des podcasts. Comment choisissez-vous les projets sur lesquels vous souhaitez travailler et qu'est-ce qui vous motive à créer du contenu ?

JK : J'ai appris à toujours faire confiance à mon instinct lorsque je dois prendre des décisions. Pour moi, la première réaction est révélatrice de ce qu'un projet m'apportera au moment où il m'est présenté, qu'il s'agisse d'une proposition d'audition reçue par e-mail ou de l'une de mes propres idées. J'essaie de maintenir un certain équilibre en termes d'intérêts, de compétences, de temps et d'énergie et, si un projet semble cocher toutes les cases, mon instinct me dit de foncer. Par exemple, je travaille pour une société de production multiculturelle appartenant à une femme qui met en avant les histoires de communautés sous-représentées. L'entreprise m'a demandé de jouer un medley humoristique lors d'un événement en direct durant lequel plusieurs femmes racontaient leur histoire. J'ai ensuite été embauchée pour travailler sur la musique d'un podcast produit par la même entreprise pour un organisme de défense des droits des travailleurs nationaux. Ces projets cochaient de nombreuses cases, comme celle de collaborer avec un groupe de femmes dont la mission est similaire à la mienne, celle d'avoir la possibilité d'apporter mon propre point de vue musical et celle d'encourager la conversation entre dirigeantes et militantes. 

Pour ce qui est de mes propres projets, j'opte toujours pour ceux qui auront un impact immédiat et qui attisent mes passions. Le mois de mai verra réapparaître mon podcast Unsquishing dans lequel je m'entretiendrai avec plusieurs femmes asiatiques au sujet de leur parcours artistique, de leur carrière et de leurs expériences personnelles en termes d'identité et de santé mentale. Il me tient particulièrement à cœur de partager ces conversations avec le reste du monde et c'est une façon pour moi de répondre directement à la recrudescence des violences anti-asiatiques aux États-Unis. Lors de la fusillade qui a eu lieu Atlanta, notre communauté a ressenti une certaine tristesse du fait que l'histoire des femmes et des victimes était passée sous silence. À bien des égards, le fait que l'histoire des femmes asiatiques n'a jamais été suffisamment reflétée auprès du reste de la population a contribué à la perpétuation des stéréotypes ainsi qu'à notre déshumanisation, ce qui a conduit à l'augmentation de ces horribles crimes haineux. Si nous parvenons à raconter notre histoire de notre propre voix, nous pourrons renvoyer l'image des femmes intelligentes, dignes, complexes et diversifiées que nous sommes. Je ne cesse d'être inspirée par les femmes avec qui j'ai échangé tout au long de ces podcasts. Découvrir leurs récits de persévérance et la manière dont elles s'efforcent continuellement de repenser leur façon de voir les choses pour créer plus d'espace pour elles-mêmes comme pour les autres est un privilège.

SQSP : Quel rôle occupent les questions d'activisme et d'identité dans votre travail ?

JK : À peu de choses près, les questions d'identité sont au cœur de tout ce que je fais. Je cherche à faire en sorte que mon travail soit personnel et authentique. L'évolution de mon expérience en tant que femme sino-américaine affecte donc chaque aspect de ma carrière, qu'il s'agisse de mon point de vue artistique, ma confiance en moi ou la façon dont les gens me perçoivent lorsque je passe la porte d'une salle d'audition. Il était essentiel pour moi de comprendre ma propre identité pour pouvoir trouver ma voie et savoir qui je suis, indépendamment de ce que pensent les autres. À ce niveau-là, l'activisme et le plaidoyer ont joué un rôle prépondérant car c'est en m'affirmant que je suis capable d'aider les autres à s'émanciper à leur tour. Une telle responsabilité implique de devoir s'exprimer lorsqu'on en a l'occasion et de donner aux autres la possibilité de faire de même. Je dois donc mobiliser mes ressources et mes compétences pour des projets et des causes qui reflètent le changement que je veux voir dans le monde.

SQSP : Votre présence en ligne a-t-elle joué un rôle dans votre réussite professionnelle ?

JK : Ma présence en ligne m'a permis d'explorer et d'exprimer de nombreuses facettes de ma personnalité. Je suis capable d'atteindre une audience bien plus vaste en publiant une chanson ou un clip en ligne qu'en jouant dans un bar à New York un mardi soir. Grâce à Twitter, je peux partager mes opinions et mes expériences sans faire preuve de trop de retenue et, pour une femme de couleur, il est très important de pouvoir s'exprimer de façon claire et sans aucune honte. Sur Facebook et Instagram, je partage davantage de choses sur les différents aspects de mon identité et de ma vie privée. Mon site web m'a également permis de réunir en un seul endroit tout ce qui a trait à ma vie professionnelle. Ainsi, grâce à ces différentes plateformes, j'ai pu décrocher du travail, laisser parler ma créativité, bâtir une communauté et continuer à documenter mon histoire en tant qu'artiste et en tant que personne.

SQSP : Comment envisagez-vous l'évolution de votre plateforme ?

JK : Je pense que ma plateforme évoluera au rythme des projets sur lesquels je travaille. Nous traversons tous des phases et des saisons différentes, tant dans notre vie privée que dans notre vie créative. J'essaie donc de m'adapter à ce rythme et je ne prête attention aux tendances que si elles me parlent ou ont du sens pour moi. J'utilise les différentes plateformes et outils pour partager ce qui me tient à cœur et faire évoluer le monde de façon concrète, qu'il s'agisse de publier de nouveaux morceaux, de faire rire les gens ou d'organiser des conversations entre artistes. Ma prochaine étape consiste à développer et renforcer l'engagement de ma communauté. Parler ou chanter dans le vide ne m'intéresse pas et je pense que nombreux sont ceux qui souhaitent tisser des liens plus étroits que celui qui découle d'une simple mention « J'aime ». Je souhaite trouver de nouveaux moyens d'aider les autres à établir leurs propres liens et à développer les outils nécessaires à leur réussite.

Envie de bâtir votre propre communauté en ligne ? Lancez-vous avec Squarespace.

Articles associés

  1. Créateurs

    Un créateur construit sa marque personnelle en ligne

    Un créateur construit sa marque personnelle en ligne

  2. Créateurs

    How Arteaga Leads with Brand Values

    How Arteaga Leads with Brand Values

S’abonner

Abonnez-vous et recevez les derniers billets de blog « Réussir » ainsi que des actualités, des promotions et des partenariats de la part de Squarespace.

Une erreur s’est produite lors de l’envoi du formulaire.

Nous vous remercions de vous être abonné(e).