Réussir Créateurs
Retour

Parole aux fondateurs : Comment Vix Reitano a fait croître son entreprise de 843 % en un an

Note de la rédaction : Bienvenue dans Parole aux fondateurs, un blog qui dressera tous les mois le profil d’un entrepreneur et qui tentera d’illustrer les hauts et les bas vécus lors de la création d’une marque ou d’une entreprise à succès.

Lorsque Vix Reitano est entrée sur le marché du travail, elle ne s'est pas fixé comme objectif de devenir son propre patron. Après plusieurs années d'expérience dans des rôles qui couvraient la technologie et la production numérique, elle a commencé à créer une entreprise pendant son temps libre, les vendredis d'été. Aujourd'hui, V. Reitano a développé une plateforme en tant que créatrice de contenu et consultante, mais aussi en tant que fondatrice et PDG de Agency 6B, qui aide les clients à se créer une identité créative unique, à développer une stratégie et à cibler les consommateurs à travers toutes les plateformes et tous les canaux de marketing.

V. Reitano est récemment revenue sur son parcours professionnel, des premières étapes de son expérience professionnelle au pic de croissance de son entreprise l'année dernière, en passant par l'ouverture et l'expansion du siège social physique de son agence pendant la pandémie.

Squarespace (SQSP) : Qu’est-ce qui vous a incité à créer votre propre entreprise ? 

Vix Reitano : En tant que généraliste expérimentée et jeune, j'ai constaté que j'étais souvent considérée comme une outsider ou comme une menace. J'ai créé mon entreprise pour pouvoir employer, former et accompagner des créatifs à toutes les étapes et dans un environnement qui leur permet d'entretenir leur créativité et d'apprendre à la contenir pour atteindre tous leurs objectifs. 

SQSP : Par quoi avez-vous commencé pour concrétiser ce projet ? 

V.R. : J'ai créé cette entreprise à six chiffres en six semaines, en 2015. La première étape a été de prendre un emploi secondaire le week-end du Memorial Day. C'est pourquoi chaque année, et surtout cette année, j'organise une sorte de cours d'été pour les entrepreneurs en devenir de mon entreprise. J'ai créé mon entreprise pendant les vendredis d'été et je souhaite toujours offrir aux « careerpreneurs » (nom que je donne à ceux qui veulent PLUS de leur carrière et qui la traitent comme une entreprise avec des buts et objectifs clairs) les outils nécessaires pour qu'ils y parviennent aussi.

SQSP — Toute entreprise comporte des risques et des défis inattendus. Quel a été le plus grand risque que vous avez pris ? 

V.R. : Je dis souvent que j'étais dans un avion à moitié construit et que j'ai sauté d'un gratte-ciel et j'ai continué à construire, reconstruire et recalibrer l'avion en descendant. Cela va faire six ans (le 10 août 2021) et nous n'avons pas touché le sol... Nous en avons été vraiment, vraiment proches, mais je parviens toujours à sortir une solution de mon chapeau. Le plus grand risque que j'ai pris, en réalité, a été d'ouvrir notre premier siège physique. L'avantage de cette entreprise était que nous avions relativement peu de dépenses au fur et à mesure de notre croissance. Et puis j'ai fait un autre grand acte de foi et j'ai ouvert un siège en décembre 2020, alors que tout le monde fermait son magasin et négociait la révocation de son bail. Pour moi, c'était un gros risque. En mars 2021, j'ai pris un risque encore plus grand en signant un bail de cinq ans pour un espace deux fois plus grand. Depuis le 1er mai, lorsque j'ai publié les chiffres, cet espace a contribué à une croissance de 843 % de l'activité au cours du 1er trimestre. J'ai hâte de voir ce que va donner le second grand saut. 

SQSP : Quelle a été votre plus grande surprise ? 

VR : Ma ténacité inébranlable. Mon deuxième emploi après l'université a été pour une petite publication technique basée à Long Island. Lorsque je suis partie pour devenir la productrice numérique d'une émission de télévision matinale nationale à l'âge avancé de 24 ans, mon patron de l'époque a dit dans mon évaluation que j'avais la ténacité d'un bouledogue. À l'époque, cela m'a blessée. Maintenant, près d'une décennie plus tard, je suis honorée de cette comparaison. Je suis tenace. Comme l'a dit un entrepreneur célèbre, les entrepreneurs ne peuvent pas avoir de plan de sortie. Vous devez ÉNORMÉMENT croire en vous-même. Chaque jour. C'est épuisant, exaltant et effrayant aussi.

SQSP — Après un jour, une semaine ou un mois difficile, comment trouvez-vous encore la motivation ? 

V.R. : La vue de Manhattan depuis ma maison de Hoboken. Les longues promenades le long de la rivière avec mon bouledogue français, Fiona. L'excitation de pouvoir embaucher des personnes créatives, de bien les payer, de les former, de les accompagner et de les aider à réaliser leurs rêves tout en réalisant les miens. Un bon dirty martini.

Et surtout ? La fille de 24 ans que j'étais lorsque j'ai commencé mon « travail d'adulte » à Manhattan sur cette chaîne de télévision. Et celle de 19 ans qui a quitté l'école pour commencer un travail à New York. Et l'entrepreneure de 27 ans qui s'est accrochée à la vague et qui continue à la surfer du mieux possible. Et l'entrepreneure quarantenaire qui a la flexibilité d'être parent d'élève à l'école de ses enfants. Et l'entrepreneure sexagénaire qui a la flexibilité de financer les rêves d'humains créatifs avec des subventions, des formations et bien plus encore.

Ce qui me motive ? Le bien que je me vois faire. Le risque que j'ai pris et le fait de m'être prouvé qu'il en valait la peine, et le potentiel inexploité qui est en moi et auquel je m'efforce d'accéder un peu plus chaque jour. 

SQSP — En quoi votre présence en ligne a-t-elle contribué à la réussite de votre entreprise ? 

V.R. : Toute mon activité, même la croissance de 843 % en 2020, est basée sur le bouche à oreille. Si ma marque attire les gens, c'est grâce à mon authenticité. Mes interventions se convertissent en ventes parce que je connais mon sujet et qu'il me passionne. À travers mon contenu, les gens comprennent qu'ils peuvent y arriver eux aussi.

SQSP — Comment envisagez-vous votre présence en ligne à l’avenir ? 

V.R. : Mon grand objectif est de reprendre mon podcast, mon vlog et la création de contenu social. Ça arrive, rassurez-vous ! J'ai un programme de coaching et de conseil ainsi qu'une adhésion Mastermind pour les entrepreneurs appelée The Lab by Agency 6B, et j'imagine que ma présence va évoluer de la manière suivante : enseigner, former et prévoir l'avenir de ce secteur en tant que leader d'opinion qui s'est battue dans les tranchées et a changé le monde. 


Prêt(e) à créer un site web pour votre entreprise ? Lancez-vous avec Squarespace.

Articles associés

  1. Créateurs

    Parole aux fondateurs : comment Monet Bush a lancé son entreprise dans le bien-être sans capital d’amorçage

    Parole aux fondateurs : comment Monet Bush a lancé son entreprise dans le bien-être...

  2. Créateurs

    Parole aux fondateurs : Comment un atelier de céramique a trouvé son équilibre en pleine pandémie

    Parole aux fondateurs : Comment un atelier de céramique a trouvé son équilibre en…

S’abonner

Abonnez-vous et recevez les derniers billets de blog « Réussir » ainsi que des actualités, des promotions et des partenariats de la part de Squarespace.

Une erreur s’est produite lors de l’envoi du formulaire.

Nous vous remercions de vous être abonné(e).